Search Icon
Logo
Logo

Le cerf élaphe (Cervus elaphus)

Caractéristiques

Ordre : Artiodactyles
Hauteur au garrot : 120 – 150 cm
Poids : 90 - 220 kg
Effectif CH : env. 30'000 ; accroissement de la population d’est en ouest se poursuit
Statut : non menacé

Le pelage du cerf mue deux fois par an : d'avril à juin, il endosse son pelage roux estival et en septembre-octobre, son pelage gris-brun hivernal. Les mâles arborent une crinière sous le cou qui s’assombrit en hiver.

Taureau : Bois osseux pleins qui tombent chaque année entre les mois de février et d'avril puis repoussent dans un espace de 5 mois. Pendant la repousse, ils sont recouverts d'une peau duveteuse (velours) qui sèche à la fin de la croissance, le mâle les frotte alors aux arbres pour s'en débarrasser. Les bois servent en premier lieu d’arme lors des combats durant le rut, les ramifications empêchent généralement les cerfs de se blesser.
Biche : Pas de bois. Environ 10-20% plus petite et  30-40% plus légère.

Reproduction et comportement

Rut et accouplement : de septembre à octobre
Gestation
: 34 semaines
Mise bas :
de mai à juin
Nombre de jeunes
: 1

Mâles et femelles du cerf rouge vivent en hardes séparées presque toute l'année. La cellule familiale composée d’une mère et de ses deux derniers petits représente la base d’une harde, menée par une biche plus âgée (animal de tête). En automne, la période du rut réunit mâles et femelles. Le mâle dominant cherche à réunir dans son secteur de rut une harde de biches déjà constituée qu’il défend contre ses rivaux. Par son brame puissant et parfois suite à de violents combats, il fait montre de sa force. Après le rut, mâles et femelles se séparent à nouveau pour gagner leurs secteurs hivernaux.

Régime alimentaire

Eté : Proportion de graminées et de plantes herbacées très élevée (si les animaux se trouve en terrain découvert) ; branches et pousses de feuillus et de résineux.
Hiver
: Egalement de grande quantité de lichens et d’écorces d’arbres.

Le cerf rouge est un ruminant. Il n'a pas de préférence alimentaire. Puisque le cerf dévore les branches et les pousses des jeunes arbres, une forte densité de population conduit en de nombreux endroits  à des dégâts de forêt considérables.

Habitat

Le cerf est une espèce dotée d’une grande faculté d'adaptation et peut coloniser des lieux de vie très différents. Il préfère les forêts clairsemées qui lui offrent des possibilités de retraite, mais aussi des espaces ouverts pour y trouver sa nourriture. En été, on peut le rencontrer sur des alpages d'altitude. En hiver, il migre vers les fonds de vallées. Le cerf retourne chaque année aux mêmes endroits d'estivage et d'hivernage, qui peuvent être distants de plusieurs kilomètres. C'est la biche qui, lors des migrations saisonnières, apprend aux jeunes à se déplacer.

Réactions à l’encontre des adeptes de sports d’hiver – Conséquences pour les animaux

Des chercheurs ont découvert que le cerf rouge entrait dans une sorte d’hibernation discrète durant l’hiver – une longue période de repos durant laquelle la température extérieure du corps peut s’abaisser jusqu’à 7° C. En hiver, lorsque le cerf est dérangé, il est obligé de relancer son métabolisme pour fuir. Il perd alors énormément d’énergie pour sortir de ce mode particulier d’économie d’énergie.