Search Icon
Logo
Logo

En chemin

Tenez-vous en aux quatre règles de « Respecter, c’est protéger » et ayez en tête le principe de l’entonnoir. Prêtez attention aux signalisations sur le terrain et à la présence d’animaux sauvages. Là où c’est nécessaire, adaptez votre itinéraire aux conditions effectives.

Les quatre règles à observer

1. Respectez les zones de tranquillité et les sites de protection de la faune: les animaux sauvages s’y retirent.
2. En forêt, restez sur les itinéraires et les sentiers balisés: les animaux sauvages peuvent ainsi s’habituer à la présence de l’homme.
3. Evitez les lisières et les surfaces non enneigées: les animaux sauvages apprécient tout particulièrement ces endroits.
4. Tenez votre chien en laisse, en particulier en forêt: les animaux sauvages fuient en présence de chiens en liberté.

Règle de l'entonnoir

La règle de l’entonnoir tire son nom de l’espace de plus en plus restreint, en forme d’entonnoir, qu’il est possible d’emprunter sans déranger les animaux sauvages au fur et à mesure que l’altitude baisse.

1. En hiver, seuls quelques rares animaux sauvages (bouquetin, chamois, lagopède alpin) vivent dans les pentes découvertes, au-dessus de la ceinture arborescente et buissonnante. Vous pouvez donc vous y déplacer relativement librement. Evitez cependant les surfaces non enneigées et les zones rocheuses, car c’est là que les animaux cherchent de la nourriture.
2. Plus la zone dans laquelle vous évoluez est boisée, plus le risque d’effaroucher des animaux sauvages est grand. Mieux vaut alors restreindre votre espace de déplacement.
3. En forêt, n’empruntez que les chemins forestiers ou les itinéraires indiqués. N’empruntez en aucun cas les itinéraires longeant la forêt, car ce sont les endroits que les animaux préfèrent.

Règle de l'entonnoir

 

 

Signalisation

Conformez-vous aux signalisations sur le terrain et panneaux d’information présents aux points de départ des randonnées (parkings, arrêts de transports publics, etc.). Vérifiez que les indications portées sur les panneaux concordent avec vos informations et attentes. L’information la plus récente est celle qui prime. Pensez aussi au fait que les signalisations sur le terrain ne sont pas toujours visibles, p. ex. si le manteau neigeux est épais.

Présence d'animaux sauvages

Observez avec attention le paysage qui vous entoure: peut-on y déceler des traces d’animaux? Si vous repérez des animaux, évitez-les si possible. Si vous ne pouvez pas les éviter, observez-les à une distance suffisante et laissez-leur le temps de s’éloigner tranquillement.

Les animaux sauvages réagissent avec une sensibilité variable aux rencontres avec l’homme. Sur les itinéraires très fréquentés, bien souvent, l’activité ne trouble pas la sérénité des animaux sauvages, car le dérangement est prévisible. Si, en revanche, le mouvement vient par le haut et à une vitesse élevée, celui-ci est synonyme de très grand stress. En descente, soyez donc attentif de manière à éviter de trop vous approcher de la faune. Dès que vous entrez dans un nouveau secteur, essayez de repérer s’il y a des animaux avant de poursuivre.

Soyez flexible et, si nécessaire, adaptez votre itinéraire. Evitez de vous déplacer à l’aube et au crépuscule, car ce sont les heures où les animaux cherchent leur nourriture.